La presse évoque l’AAD

Accoucher à domicile : sous quelles conditions ?

Moins pratiqué en France que dans d’autres pays européens, l’accouchement à domicile est légal mais ne s’adresse pas à toutes les futures mères.

Aujourd’hui, les futures mamans ont plusieurs possibilités pour accoucher: en maternité, en maison de naissance depuis fin 2015 et même chez elles. Cette dernière option, nommée accouchement assisté à domicile (AAD), concerne moins de 2% des naissances en France, selon le Collectif de défense de l’accouchement à domicile(CDAAD). La convocation vendredi dernier d’une sage-femme pratiquant des accouchements à domicile par le conseil départemental de l’Ordre d’Indre et Loire, qui lui reproche d’avoir «mis en danger la mère», en «retardant son transfert à la maternité» à la suite de complications, ravive les questions sur la sécurité de ce choix. Qu’est-ce qui est autorisé? À quoi faut-il veiller? Le Figaro a posé la question à des professionnels.

La suite ici