BILIRUBINOMETRE POUR LES SORTIES PRECOCES : REFLEXION ET POSITION DE L’ANSFL

Les recommandations de la HAS « Sortie de maternité après accouchement » précisent entre autres « Les modalités de suivi de l’ictère doivent permettre une quantification de l’ictère (dosage de la bilirubinémie sanguine ou de la bilirubinémie transcutanée) ».

L’ictère nucléaire est gravissime mais exceptionnel. En France, 5 cas d’ictères nucléaires ont particulièrement fait parler d’eux en 2011-2012. Ils impliquaient bien plus la défaillance d’un maillon dans la chaîne de soins que l’absence de bilirubinomètre à domicile.

Quelles mesures doivent être prises pour écarter le risque d’ictère nucléaire ? Faut-il se résoudre à la mesure systématique de la bilirubinémie ?

Apres étude de la littérature, l’ANSFL affirme que ce choix social et économique ne peut reposer sur les seules sages-femmes libérales.
Il implique aussi :
– que les établissements respectent strictement les critères d’éligibilité des sorties précoces
– que la CNAMTS finance le matériel nécessaire à un dépistage objectif

Le texte intégral est en accès réservé à nos adhérents. 

Vous devez être adhérent(e) de l’ANSFL pour lire ce contenu.