CDP : Sage-femme, une profession au service des besoins des femmes

Depuis 1992, le 5 mai a été décrété Journée Internationale de la Sage-femme par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Chaque année, c’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir cette profession bien souvent méconnue.

Les besoins et les désirs des femmes changent. L’évolution de la profession, notamment par l’acquisition progressive de nouvelles compétences, va dans ce sens : répondre aux besoins des femmes et de leur entourage, pour leur santé, pour leur bien-être.

Aujourd’hui le constat est implacable : une amélioration dans le domaine de la prévention, et en particulier dans le domaine de la santé génésique des femmes, est nécessaire. Celle-ci n’est possible qu’en facilitant l’accès à des informations claires et aux dépistages. Depuis 2009, la profession s’est adaptée pour répondre à cette nécessité : les sages-femmes sont devenues compétentes pour assurer le suivi gynécologique de prévention, pour dépister des cancers gynécologiques et les infections sexuellement transmissibles afin de s’impliquer pleinement au service de la santé génésique des femmes.

Après des années passées à subir une médecine patriarcale, la parole des femmes s’est enfin libérée : elles réclament aujourd’hui le droit de choisir : choisir leur prise en charge, choisir leurs praticiens, choisir le lieu et la façon dont elles seront suivies. Là encore, la profession s’est adaptée : les sages-femmes sont présentes dans des structures publiques, privées, en libéral, ou au sein des services de protection maternelle et infantile (PMI), pour pouvoir créer une offre de soin permettant aux femmes de bénéficier du suivi qui leur correspond le mieux.

Enfin, un combat historique reste encore d’actualité : la lutte pour le droit des femmes. C’est d’ailleurs le thème choisi par la Confédération internationale des sages-femmes (ICM) pour cette 27ème journée internationale de la sage-femme : Les sages-femmes : défenseurs des droits des femmes.  Dans un monde où les droits des femmes ne sont jamais acquis, les sages-femmes se mobilisent chaque jour pour la protection de ces dernières. Elles sont plus particulièrement attentives au droit de vivre à l’abri du sexisme et des violences, à l’accès aux soins, et à la liberté de disposer de leur corps. La défense de cette liberté implique une lutte sans relâche pour l’accès à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Les sages-femmes œuvrent au quotidien pour la défense des droits, l’amélioration constante de l’accès aux soins et de la qualité de prise en charge des femmes, des couples, et de leur famille.

 

CONTACTS :

Juliette BLANDRE – Attachée de Presse de l’ANESF – presse@anesf.com – 0784327567
Anne-Marie CURAT – Présidente du CNOSF – amcurat@ordre-sages-femmes.fr – 0145518250
Camille DUMORTIER – Présidente de l’ONSSF – camille.dumortier@onssf.org – 0686276736
Isabelle FOURNIER – Présidente de l’ANSFL – isabelle.fournier@ansfl.org – 0661483264
Adrien GANTOIS – Président du CNSF- adrien.gantois@gmail.com – 0647984589
Julie KERBART – Présidente de l’ANESF – président@anesf.com – 06746252310
Marie-Anne POUMAER – Présidente de l’UNSSF – contact@unssf.org – 0613896757