Courrier au CNOSF

Madame la Présidente,

Nous vous remercions pour le CDP du 6 juillet mettant en lumière les difficultés des structures hospitalières quant au recrutement des sages-femmes pour la période estivale. En tant que sages-femmes libérales, nous soutenons nos consœurs dans ces difficultés dont nous avons pleinement conscience.
Cependant, ce ressenti qui tend à penser que seul l’hôpital est concerné par ce manque de sage-femme ne nous semble pas tout à fait exact : les difficultés sont les mêmes pour les libérales qui sont nombreuses à ne pas trouver de remplaçants pour l’été.

Vous devez être adhérent(e) de l’ANSFL pour lire ce contenu.

Comme votre communiqué le soulignait la situation se tend. Il faut comprendre ces tensions et proposer des réponses afin que notre profession, chaque jour plus indispensable dans l’organisation de la santé, redevienne attractive.
Si vous le pensez utile, l’ANSFL est bien évidemment prête à collaborer avec l’Ordre pour ce qui concerne l’analyse du versant libéral.