Du label et de la probité

Lors de notre dernière assemblée générale, nous avions évoqué la participation de l’ANSFL – représentée par Laurence Platel -à une commission du CNGOF se penchant sur la prévention des violences obstétricales (et gynécologiques) baptisée Commission ProBité (Promotion de la Bientraitance dans les maternis).

Cette commission, créée à l’initiative du CNGOF réunit toutes les professions de la périnatalité ainsi que des représentants des usagers: CIANE,  Maman blues et IRASF.

Le Pr Nisand souhaitait nous voir travailler sur la création d’un label de qualité pour les maternités. Lors de la première réunion, la plupart des participants, dont l’ANSFL, ont refusé de suivre  cette direction, convaincu que là n’était pas le moyen de lutter contre les violences obstétricales.

La commission a choisi d’autres axes de travail. Une réunion a d’ailleurs eu lieu ce vendredi, consacrée  à la prévention de la dépression post partum et à la formation des soignants.

Il nous semble donc essentiel de souligner que la labellisation dont le Pr Nisand a fait la promotion dans une récente conférence de presse est un projet du CNGOF totalement indépendant de notre groupe de travail.

L’ANSFL souhaite poursuivre la réflexion associant expertise des associations d’usagers et des professionnels de santé engagé par la commission.
Mais elle ne saurait cautionner cette labellisation basée sur une information standardisée et des déclarations d’intention.