Groupe de travail relatif à la période périnatale

Le groupe de travail relatif à la période périnatale s’est réuni le 2 décembre au ministère des Solidarités et de la Santé.

Cette réunion avait pour objet :
– de faire le point sur les différentes démarches en cours autour de la périnatalité et de la période des 1000 jours ;
– d’échanger autour des mesures qui pourraient être inscrites dans les axes du projet de feuille de route Périnatalité, présentés lors de la réunion du 27 mai dernier.

Un des points importants abordé lors de cette réunion est le repérage des femmes en situation de vulnérabilité.

L’article 41 bis envisage de donner un caractère obligatoire à l’entretien prénatal précoce. L’ANSFL souhaiterait plutôt que soit affirmé l’obligation l’obligation pour les praticiens d’informer sur l’existence et l’intérêt de cet entretien.

Les RMM améliorent les pratiques mais sont inégalement réalisées sur le territoire. Elles devraient devenir obligatoires.
Les RSN devraient voir leur rôle renforcé par décret.
Le rapport paru cette fin d’année sur les MDN a été évoqué, les travaux du ministère à ce sujet sont toujours en cours.
Une des mesures phare de la feuille de route périnatalité est la prise en compte de la santé mentale.
La commission des 1000 jours (présidée par B. Cyrulnik), et l’engagement maternité ont été présentés, et commentés.

Eliette Bruneau