La HAS propose l’extension du dépistage néonatal au DICS

La Haute Autorité de santé recommande aux pouvoirs publics d’intégrer le dépistage du déficit immunitaire combiné sévère (DICS) dans le programme national de dépistage néonatal. Il s’agit d’un groupe de maladies génétiques rares mais graves. Sans traitement, la majorité des enfants décèdent dans leur première année.

Néanmoins, l’annonce de la HAS a le mérite de détailler les éléments en faveur du dépistage (gravité, enjeu vital d’un traitement précoce, disponibilité d’un test…) mais aussi les incertitudes qui persistent sur la pertinence de sa généralisation.

Une publication riche pour qui souhaite enrichir sa compréhension des décisions de santé publique en matière de dépistage.