La question des retraites

Nous sommes actuellement sollicitées par nos adhérent.e.s au sujet des retraites. Le conseil d’administration de l’ANSFL est conscient des interrogations et incertitudes pesant sur l’avenir des sages-femmes libérales.
Cependant nous ne disposons d’aucune information précise permettant de nous positionner clairement.

Nous ne pouvons pour le moment que nous baser sur les déclarations du premier ministre évoquant à la fois la préservation des « réserves » de notre caisse de retraite et l’utilisation partielle de ces fonds pour lisser l’augmentation des cotisations (cf p 14 du discours d’Edouard Philippe)

Une autre piste évoquée par le premier ministre serait une diminution de la CSG (actuellement 9.70 %) afin de compenser l’augmentation prévue des cotisations (8.12%).
Mais une compensation totale équivaudrait à la quasi disparition de la CSG !

Dans l’attente d’informations plus complètes, nous ne souhaitons ni appeler à rejoindre les mouvements de libéraux qui défendent des professions aux revenus très supérieurs à ceux des sages-femmes (avec de fait des problématique éminemment différentes), ni prendre la responsabilité d’un appel à la grève, décision lourde de conséquence pour des cabinets parfois déjà sur la corde raide.

Nous avons sollicité l’ONSSF et l’UNSSF afin de pouvoir envisager les modalités d’une action concertée si les décisions annoncées la rendaient nécessaire.