Laits hypoallergéniques : pas moins d’allergies

La consommation de préparations infantiles hypoallergéniques n’est pas associée à un moindre risque d’allergies chez les nourrissons. C’est ce que dit l’INSERM dans un communiqué de presse du 24 juillet 2019.

L’efficacité des laits dit “hypoallergénique” dans la prévention des allergies était déjà controversée. En effet, peu de données sur leur influence en conditions réelles d’utilisation sont disponibles.
La société américaine de pédiatrie et la société suisse de pédiatrie ont d’ailleurs récemment retiré leur recommandation vis-à-vis de ces préparations infantiles.

Une étude menée par l’Inra et l’Inserm et publiée dans la revue Pediatric Allergy and Immunology a montré que l’utilisation de ces préparations n’est pas associée à une diminution du risque d’allergie.

Pire, il semblerait que l’utilisation d’une telle préparation pour nourrisson durant au moins 2 mois soit associé à un plus grand risque d’allergies alimentaires et de symptômes respiratoires dans les 2 premières années.