Magazine Elle : Avortement, les sages-femmes à la rescousse

Les I.V.G. instrumentales sont jusqu’à maintenant réservées aux médecins. Certaines sages-femmes militent pour être autorisées à les pratiquer. Une revendication qui fait débat.

« Nous, sages-femmes et médecins engagés pour le droit des femmes à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), demandons que la pratique de l’IVG instrumentale soit reconnue comme une compétence des sages-femmes, tout comme la pratique de l’IVG médicamenteuse, pour laquelle [elles] sont habilitées depuis 2016. » Le 30 septembre 2018 paraissait dans « Le Parisien » cette tribune portée par l’Ansfo, l’Association nationale des sages-femmes orthogénistes, relayée depuis avril par une pétition et une lettre ouverte de 119 médecins et soutenue par l’Ordre national des sages-femmes. Le 11 septembre 2018 dans l’émission « Quotidien », le Dr de Rochambeau, président du Syngof, l’un des principaux syndicats de gynécologues, comparait l’IVG à un « homicide », tout en

La suite est à lire ici