Maisons de naissance : la persévérance paie

Ce 18 février, le Gouvernement a annoncé la pérennisation des huit maisons de naissance et leur entrée dans le droit commun après une expérience de cinq ans qui s’achèvera en novembre prochain. Lors des questions orales au Sénat, la secrétaire d’Etat, Christelle Dubos, répondait au sénateur Bernard Jomier (SRC Paris), en annonçant les résultats positifs de l’expérimentation, et en décrivant le travail efficace et constructif des équipes qui s’y étaient engagées.

C’est sous la pression de nombreuses questions au gouvernement concernant la destinée des maisons de naissance et le résultat de l’expérimentation, que le ministère de la Santé a du donner enfin un aperçu de ses conclusions.
Pour rappel, et selon l’article 4 de la loi du 6 décembre 2013, le rapport sur l’expérimentation des maisons de naissance aurait dû être présenté au Parlement avant le 26 novembre dernier. Ce rapport se faisant attendre, le Collectif militant des Maisons de naissance, constitué de parents, de sympathisants et de sages-femmes MDN, a engagé de nombreuses actions de lobbying : messages à la DGOS, entretiens avec les députés et sénateurs de nos départements, mobilisation des politiques, questions eu gouvernement tant au Sénat qu’à la Chambre des députés.
Les sages-femmes MDN ont souligné la nécessité criante pour les parents dont elles commençaient le suivi de grossesse, de savoir si à la fin de l’année, leur maison de naissance serait encore en mesure de les accueillir pour l’accouchement.

C’est sous la pression de ces actions, et de l’approche de l’échéance, que le Ministère à sans doute fait cette annonce

La Secrétaire d’Etat ne parle pas dans sa réponse au sénateur Jomier, de généralisation. Aussi le Collectif des maisons de naissance et le Collectif Militant des MDN, restent vigilants.
Ils demandent d’ors et déjà à être associés à la réflexion qui va suivre sur les modalités de mise en place, et sur le cadre qui sera donné à une généralisation des Maisons de naissance sur le territoire français.

Une proposition de texte de loi portant pérennisation et généralisation des maisons de naissance, a été déposé le 17 février au Sénat par le Sénateur Jomier sous le numéro 323 (2019-2020). Il sera discuté en première lecture aux alentours du 2 avril 2020. Ce texte a été élaboré à partir des résultats de nos MDN, des réflexions faites autour de nos modes de fonctionnements, et rédigé par une équipe de parents, lobbyistes et professionnels du droit, bénévoles. Il reprend la note d’intention que le Collectif des MDN a rédigé (mettre le lien)

Pour le Collectif MDN, S. Schwartz.