“Mode d’emploi” des coupes menstruelles : alerte de la DGCCRF

Les produits d’hygiène féminine (serviettes ,tampons , protège-slips et coupes mens truelles ) font l’objet d’une attention particulière de la part de la DGCCRF pour garantir la sécurité de leur utilisation.
Après une première enquête menée en 2016, la DGCCRF a mené en 2019 une nouvelle campagne de contrôle , centrée sur les coupes mens truelles. Cette enquête n’a pas mis en évidence de migration de subs tances chimiques sur les produits analysés .
Toutefois , l’information des utilisatrices sur les conditions de leur utilisation est généralement insuffisante, voire erronée , ce qui peut générer un risque grave de choc toxique.

la suite est à lire ici

Les recommandations de l’ANSES

Les informations suivantes doivent figurer sur les emballages ou sur les notices des protections internes (tampons et coupes menstruelles) :

  • renseignements sur le syndrome de choc toxique et les symptômes qui doivent amener à consulter rapidement un médecin ;
  • indications sur les mesures d’hygiène appropriées (lavage des mains, de la coupe, etc.) ;
  • temps de port maximal de la coupe (6 à 8 heures) et le fait que la coupe doit être portée uniquement pendant les règles et vidée régulièrement (toutes les 4 à 6h) ;
  • avertissement sur le fait que les femmes ayant déjà eu un syndrome de choc toxique ne doivent pas utiliser de protection intime interne ;
  • recommandation d’utiliser la nuit une protection externe, afin de diminuer le risque de développer un syndrome de choc toxique.

______________________________________________
Pour en savoir plus sur le choc toxique