RAPPORT DU HCE :”LES ACTES SEXISTES DURANT LE SUIVI GYNÉCOLOGIQUE ET OBSTÉTRICAL”

L’ANSFL était présente hier lors de la remise par le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) de son rapport sur les “violences obstétricales” commandé par la Secrétaire d’État Marlène Schiappa au mois de juillet 2017.

Plutôt que d’utiliser le terme de violences obstétricales, le HCE a souhaité intituler son rapport “Actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical”.
On peut lire en page 3 du rapport : Les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical sont des gestes, propos, pratiques et comportements exercés ou omis par un.e ou plusieurs membres du personnel soignant sur une patiente au cours du suivi gynécologique et obstétrical et qui s’inscrivent dans l’histoire de la médecine gynécologique et obstétricale, traversée par la volonté de contrôler le corps des femmes (sexualité et capacité à enfanter). Ils sont le fait de soignant.e.s — de toutes spécialités — femmes et hommes, qui n’ont pas forcément l’intention d’être maltraitant.e.s.
Ils peuvent prendre des formes très diverses, des plus anodines en apparence aux plus graves.

Dans son communiqué, le HCE précise :

Le Haut Conseil à l’Egalité formule dans son rapport 26 recommandations, articulées autour de 3 axes :
• reconnaître les faits, c’est-à-dire l’existence et l’ampleur des actes sexistes dans le suivi gynécologique et obstétrical ;
• prévenir les actes sexistes, via la formation des professionnel.le.s de santé, l’inscription de l’interdiction des actes sexistes dans le code de déontologie médicale, et la mise en œuvre des recommandations de bonnes pratiques existantes ;
• faciliter les procédures de signalement et condamner sans détour les pratiques sanctionnées par la loi, via l’information des femmes sur leurs droits, l’implication des ordres professionnels et la formation des personnels en contact avec les femmes.

Lors de la présentation, Marlène SCHAPPIA a annoncé la création d’un groupe de travail.
Aucune mesure concrète ni aucun calendrier n’ont pour le moment été communiqués.