Réunion sur le dossier médical partagé

Le 28 02, le CNOSF a invité l’UNSSF, l’ONSSF et l’ANSFL (que je représentais)  à débattre avec Mr Merlière, directeur du projet DMP

Un premier temps a été consacré à la sécurité des données contenues dans ce DMP
– seuls les professionnels de santé ont accès aux DMP par le biais de leur CPS
– le détenteur du dossier est informé par mail ou SMS lors du premier accès à son dossier par un professionnel de santé (qui doit obtenir préalablement son accord)
– lors des « entrées suivantes », le patient n’est pas prévenu mais les noms des personnes ayant eu accès à son DMP sont tracées (date, documents consultés)
– le patient peut masquer certains éléments s’il le souhaite

Du coté des sages-femmes

Vous devez être adhérent(e) de l’ANSFL pour lire ce contenu.

Laurence Platel