Segur de la santé

Seul le CNOSF représente notre profession au Ségur de la Santé.
L’ANSFL se devait de faire entendre plus spécifiquement la voix des libérales. Aussi avons-nous déposé un document listant les avancées indispensables afin que les sages-femmes puissent prendre toute leur place dans le système de soin.

L’objectif, fixé par le gouvernement, est en effet de « bâtir les fondations d’un système de santé encore plus moderne, plus résilient, plus innovant, plus souple et plus à l’écoute de ses professionnels, des usagers et des territoires, avec des solutions fortes et concrètes ».

C’est pourquoi notre contribution se décline à travers les différentes compétences exercées par les sages-femmes libérales. A partir de constats médicaux et économiques, nous proposons des solutions concrètes aux difficultés que nous rencontrons.

Espérons que ce Segur permettra que soit reconnu le travail de prévention et de coordination des soins que nous réalisons au quotidien.