SF premier recours !

L’association nationale des sages-femmes libérales soutient le mouvement des sages-femmes et se mobilise pour le premier recours.

L’ANSFL est engagée depuis sa création dans une réflexion globale sur l’organisation et l’efficience des soins.

Si les sages-femmes sont déjà en accès direct, au même titre que le médecin généraliste, plusieurs mesures sont indispensables pour leur permettre de prendre toute leur place dans le système de soin.

 

L’ANSFL demande

  • une campagne d’information à destination du grand public afin que les compétences des sages-femmes soient connues de tous et que chaque femme puisse déterminer à quel praticien elle souhaite s’adresser
  • la suppression de la liste nominative des prescriptions autorisées aux sages-femmes (à remplacer par des droits de prescription en rapport avec l’exercice)
  • la possibilité de prescrire les arrêts de travail pendant la grossesse sans limite de durée
  • la modification de la définition du congé pour grossesse pathologique afin que l’indemnisation des arrêts de travail soit identique quel que soit le prescripteur.
  • la possibilité de participer à l’IVG   (consultation pré-IVG et IVG médicamenteuse)
  • la possibilité de prescrire une imagerie médicale au titre du parcours de soins coordonnés
  • un statut de maître de stage pour l’accueil des étudiants sages-femmes

 

Supprimer les dispositions absurdes qui limitent leur exercice, améliorer la formation à l’exercice libéral, c’est donner aux sages-femmes libérales  les moyens de faire plus et mieux pour la santé des femmes !

 

Contacts presse :

Madeleine MOYROUD : 06 13 41 63 99

Laurence PLATEL : 06 89 85 42 12