Vers un nouveau dépistage du cancer du col de l’utérus

Dans un communiqué de presse, la HAS annonce l’actualisation de ses recommandations sur le dépistage du cancer du col de l’utérus et propose aux pouvoirs publics une stratégie nationale de dépistage incluant le test HPV.

La recommandation d’un dépistage chez toutes les femmes de 25 à 65 ans qu’elles soient vaccinées ou non est maintenue, seules les modalités pour les femmes de plus de 30 ans évoluent. Chez ces dernières, le test HPV devrait remplacer le frottis cervico-utérin en première intention.

Si elles sont recommandées, ces nouvelles modalités de dépistage ne sont néanmoins pas encore mises en oeuvre.
La HAS souligne l’intérêt  de mettre en place un système d’assurance-qualité des analyses et des actions de communication tant auprès des professionnels de santé que des femmes. À cela devra s’ajouter une évolution de la codification de l’acte de dépistage et de la prise en charge par l’assurance maladie.

Document
HAS 2019 – Évaluation de la recherche des papillomavirus humains (HPV) en dépistage primaire des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus et de la place du double immuno-marquage p16/Ki67
Dans un communiqué de presse, la HAS annonce l’actualisation de ses recommandations sur le dépistage du cancer du col de l’utérus et propose aux pouvoirs publics une stratégie nationale de dépistage incluant le test HPV. La recommandation d’un dépistage chez toutes les femmes de 25 à 65 ans qu’elles soient vaccinées ou non est maintenue, […]
Recommandations | PDF | 143.84 Ko