Un premier -petit -pas pour l'AAD

Info pro L'ANSFL agit Tous publics

La FFRSP (Fédération Française des Réseaux de Santé Périnatale) sous la direction de sa Présidente Margaux Creutz, a souhaité mettre en place une démarche de gestion des risques autour de l’Accouchement Accompagné à Domicile (AAD), en regroupant les professionnels de santé, les instances administratives, les sociétés savantes et les associations d’usagers afin d’assurer au mieux la qualité et la sécurité des soins de toutes les mères et leurs enfants.

Etaient présents, l’Association Nationale des Sages-femmes Libérales, l’Association Professionnelle de l’Accouchement Accompagné à Domicile, le Collectif de Défense de l’AAD, le Club Anesthésie Réanimation en Obstétrique, le « SAMU Urgences de France », le Conseil National de l’Ordre des Médecins, le Conseil National de l’Ordre des Sages-femmes, le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français, le Collège National des Sages-femmes de France, la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation, la Société Française de Médecine d’Urgence, la Société Française de Médecine Périnatale, et la Société Française de Néonatalogie.

Plusieurs groupes de travail ont été mis en place et se sont réunis durant deux ans sur de nombreux thèmes : gestion des risques liés aux patientes, des risques liés aux professionnels, des risques autour du recours aux SMUR, gestion des dépistages néonataux, indicateurs de santé et de prise en charge pertinents pour l’évaluation de l’AAD, autres offres de prise en charge pour les accouchements physiologiques, risques médico-légaux.

Après 2 ans ½ de travail dans des conditions parfois tendues tant le sujet attise les passions, nous avons pu élaborer trois documents :

C’est peu, et c’est beaucoup !

Plusieurs groupes n’ont pu réaliser de documents consensuels, les un.e.s désireux.ses d’un cadre, les autres craignant que ce cadre passe pour « caution de cette pratique » pour laquelle, je cite, « ils ne veulent faire la promotion ».

Mais ce premier pas à quand même le mérite de poser des premiers documents officiels au sujet de l’AAD, on espère que d’autres suivront. L’actualité plus que jamais nous montre à quel point il est urgent d’apporter un cadre officiel à cette pratique pour en optimiser les prises en charge.

 

Assemblée générale et colloque 2024
16 mars 2024 de 9h à 18h
à Lille, au Couvent des Minimes

Se connecter

Lien magique
Créer un compte et adhérer